Gironde : un musicien de 15 ans tué par un conducteur positif à l'éthylotest

Publié le 17 Septembre 2013

Publié le 16/09/2013 à 06h00 | Mise à jour : 16/09/2013 à 20h58
Auteur jean-michel desplos , Pour Sudouest.fr

Le Jeune Orchestre symphonique de l’Entre-deux-Mers est sous le choc. Un de ses musiciens est décédé dans un accident. Trois autres sont blessés.

La commune de Créon, en Gironde, est sous le choc. Entre stupeur et chagrin. Hier, plusieurs parents et des musiciens du Jeune Orchestre symphonique de l’Entre-deux-Mers (Josem) se sont retrouvés devant l’école de musique pour parler et tenter de comprendre pourquoi l’un des leurs venait de perdre cruellement la vie dans un terrible accident de la route et trois autres étaient très grièvement blessés et hospitalisés au CHU de Bordeaux ainsi qu’à l’hôpital Robert-Boulin de Libourne.

Ce soir, une cellule psychologique sera mise en place dans les locaux de l’hôtel de ville pour que chacun puisse s’exprimer en présence d’un médecin spécialiste.

Le drame s’est produit samedi, peu après 23 heures, au lieu dit La Chapelle, aux Artigues-de-Lussac, à une douzaine de kilomètres au nord-ouest de Libourne. À bord d’une Renault Clio, les quatre musiciens du Josem rentraient d’un concert donné à l’occasion de l’inauguration de la nouvelle école de musique de Coutras.

  • Extrême violence

À hauteur d’une intersection, leur véhicule a été percuté sur le côté droit par une voiture dont le conducteur n’a pas respecté un panneau stop. Sous l’extrême violence du choc, Théo Lacombe, 15 ans, domicilié à Latresne, joueur de hautbois au sein de l’orchestre, est décédé. La conductrice, Anna Lehmann, 21 ans, de Cadillac, violoncelliste, et Pauline Corfmat, 17 ans, violoniste domiciliée à Cénac, grièvement blessées, ont été secourues par le Samu et les sapeurs-pompiers et évacuées à Libourne. Vincent Colman, 17 ans, de La Sauve-Majeure, plus grièvement atteint, souffrant notamment d’un traumatisme crânien, a été héliporté au Tripode à Bordeaux.

Le conducteur du second véhicule, âgé de 26 ans et demeurant à Flaujagues, a été blessé. Il était positif à l’éthylotest et les gendarmes ont demandé des prélèvements sanguins pour déterminer le taux précis d’alcool dans le sang mais aussi une présence éventuelle de produits stupéfiants. À l’issue de son hospitalisation, il devrait être placé en garde à vue dans les locaux de la brigade de Guîtres, chargée de l’enquête.

« C’est un véritable effroi, confie d’une voix grave le maire et conseiller général de Créon, Jean-Marie Darmian. Le milieu culturel et associatif est en deuil. Toutes ces familles sont très engagées dans la vie culturelle de la commune. »

  • Professeurs au conservatoire

Le Josem, créé en 1988, est unanimement reconnu dans le monde entier. Les jeunes musiciens, dont la formation regroupe une cinquantaine de passionnés, s’est rendue en Espagne, Roumanie, Allemagne, Russie, etc. En France, elle s’est notamment produite aux Francofolies de La Rochelle et au festival Musicalarue de Luxey, dans les Landes. « C’est la magie de cette association », commente, ému, Nicolas Lescombes, qui fut le chef d’orchestre du Josem entre 2005 et 2012 avant de passer la baguette à Éloi Tembremande. « Tous ces jeunes sont des gens très bien, responsables. »

L’adolescent décédé avait commencé par l’accordéon avant d’intégrer, il y a trois ans, le Jeune Orchestre symphonique de l’Entre-deux- Mers et de se lancer dans le hautbois. Ses parents sont tous deux professeurs de musique au conservatoire de Bordeaux. Son père, Didier Lacombe, enseigne l’alto. Sa mère, Laurence, le violoncelle.

« C’est un drame pour Créon et l’Entre-deux-Mers, nous sommes tous atterrés », souffle Jean-Marie Darmian.

Rédigé par Par jean-michel desplos

Repost 0
Commenter cet article