Les photos de Nabilla que NRJ aimerait voir disparaître

Publié le 23 Septembre 2013

Les photos de Nabilla que NRJ aimerait voir disparaître

Hier, lors de la conférence de presse du groupe NRJ, Nabilla a eu un petit souci vestimentaire laissant apparaître un sein. Les photos prises de «l’accident» créent le malaise.

1/65 Nabilla
DR

Vous avez vu une erreur? Merci de nous en informer.

Tout comme Janet Jackson, Britney Spears ou Sophie Marceau avant elle, ce genre d’accident est arrivé à bien des stars, mais le «nipplegate» de Nabilla prend des airs d’affaire d’Etat.

Que s’est-il passé?

Lors du photocall où la bimbo était présente pour promouvoir son émission de télé-réalité «Allô Nabilla», la belle a posé pour une foule de photographe d’agence. Soudain, l’accident. La Genevoise laisse apparaître un sein. Pour elle, il n’y a visiblement pas de souci. Pour NRJ, c’est le drame. Selon l’attachée de presse, l’image de la starlette et du groupe est écorchée. Les photographes sont priés de ne pas diffuser ces photos.

Pourquoi censurer ces photos?

Contactée ce matin au téléphone l’attachée de presse s’explique: «C’était un événement global du groupe NRJ et cela nous embête que ces images circulent, alors que c’était un accident. Je suis garante de l’image de Nabilla et par respect pour elle qui venait présenter son programme, nous ne trouvons pas courtois que ces images soient diffusées».

C’est vrai que Nabilla n’a jamais tablé sur son physique pour se faire connaître et qu’elle ne montrera probablement plus jamais ses seins lors de séances photos à l’avenir. D’ailleurs, tout le monde sait que c’est uniquement pour son intellect qu’on l’engage pour faire le buzz. (Le Matin)

Créé: 18.09.2013, 11h46

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Rédigé par Par LeMatin.ch

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article