Pays basque : elle vivait dans ses immondices

Publié le 17 Septembre 2013

Publié le 16/09/2013 à 06h00 | Mise à jour : 16/09/2013 à 10h33
Auteur Emmanuelle Fère, Pour SudOuest.fr

commentaire(s) 57

A Hendaye, la police et les pompiers ont évacué une septuagénaire vivant seule dans l’incurie la plus totale.

L’odeur monte tout de suite à la gorge et provoque un haut-le-cœur. Elle est le fruit des ordures macérées et accumulées sur le sol et sur les meubles, depuis des temps qu’il conviendra de dater, combinées aux excréments des trois chiens, du chat, et de la vieille dame qui vivaient dans la maison. Tel est le tableau peint par ce témoin, qui n’oubliera jamais la vieille dame d’Hendaye, livrée à elle-même, avec ses bêtes. Elle pourrait souffrir du syndrome de Diogène.

Vendredi 13 septembre, une femme de 77 ans, a été évacuée de sa maison à Hendaye, à proximité du boulevard de l’Empereur, sur les hauteurs d’Hendaye, où certains des pavillons cossus avec jardins voient la mer. Les services de police d’Hendaye ont été avisés par un personnel soignant extérieur au dossier. Corinne et Stéphane, policiers, ont sollicité les pompiers pour faire ouvrir les lieux. Mais les policiers ont convaincu la vieille dame d’ouvrir, ce qu’elle a fait, par le volet arrière.

  • Privée d’eau courante

Les intervenants ont découvert un spectacle affligeant. Car la septuagénaire qui vivait seule dans la maison ancienne avec jardin, et n’aurait pas de famille à proximité, avait accumulé des tombereaux de détritus. Elle vivait notamment avec des emballages de produits alimentaires, et d’autres immondices enfermés dans des sacs poubelle jonchant le sol, et formant un tapis de plusieurs dizaines de centimètres d’épaisseur. L’intervention du Samu n’a pas été nécessaire, car la personne âgée n’était pas blessée, mais dans un état d’hygiène que l’on peut imaginer si l’on ajoute que l’habitation était privée d’eau courante.

La découverte de la vieille dame et de ses bêtes s’est faite en présence d’un mandataire du juge des tutelles, mandataire qui serait en charge du dossier depuis le 31 août. Ce mandataire a indiqué le « danger moral au vu des conditions malsaines de vie ». La septuagénaire a été prise en charge par les pompiers de la caserne d’Hendaye, qui l’ont transportée en véhicule de secours et d’assistance aux victimes (VSAV) vers le Centre hospitalier de la Côte basque (CHCB) à Bayonne. La septuagénaire a été admise au sein de l’unité psychiatrique du CHCB, soit l’hôpital de Cam de Prats, situé à Bayonne, sur la route de Saint-Pierre d’Irube.

Lors de l’intervention de vendredi matin chemin Bianténia, étaient également présents le directeur du Centre communal d’action sociale (CCAS) d’Hendaye et une personne de la protection animale. En effet, la septuagénaire vivait avec trois chiens âgés de dix à quinze ans, dont l’un enfermé dans une cage, se nourrissant de ses excréments, et un chat. Les trois chiens sont actuellement à la clinique vétérinaire de Parme à Biarritz. Les trois chiens ont été rasés, soignés et surtout alimentés. Ils récupèrent et attendent désormais des familles qui pourraient les adopter. Le chat est, lui, quelque part dans la nature.

Réagir

Rédigé par Auteur Emmanuelle Fère

Repost 0
Commenter cet article