Suite au refus du mariage pour tous à Arcangues (64), une élue démissionne

Publié le 4 Juillet 2013

Publié le 03/07/2013 à 06h39 | Mise à jour : 03/07/2013 à 08h23
Auteur Emmanuel Planes

commentaire(s) 147 lirel'article sur sudouest.fr

Arbela d'Arcangues, l'une des deux conseillères municipales qui avaient annoncé être prêtes, elles, à célébrer un mariage "gay " a envoyé sa lettre de démission

Arbela d'Arcangues, l'une des deux conseillères municipales qui avaient annoncé au maire, Jean-Michel Colo, dès l'annonce de son refus, qu'elles étaient prêtes, elles, à célébrer un mariage "gay", lui a envoyé ce mardi sa lettre de démission.

Elle fait suite à un entretien qui s'est tenu en mairie, lundi matin. Entretien très courtois, mais où chacun est resté sur ses positions. "En ce qui me concerne, je suis heureuse d'avoir résisté, déçue de ne pas avoir été entendue et soulagée, compte tenu de la faiblesse du dénouement de ne pas avoir été associée.

Si j'ai trahi le conseil municipal, en me désolidarisant publiquement du refus de marier ce couple, je n'ai pas trahi le village d'Arcangues, ni ses ancêtres, ni moi-même. Monsieur le Maire j'aurai toujours pour vous un certain respect voire de l'affection, mais mon esprit d'ouverture a une dimension plus large et une origine plus profonde que cette vaine joute politique qui ne me ressemble pas.

Arcangues n'a jamais été réactionnaire. Arcangues chantait sa tolérance. N'est-ce pas se compromettre que de s'être octroyé le droit de décider de ce qui est acceptable ou pas ?"

Arbela d'Arcangues, qui est entrée au conseil municipal en 2008, est la fille de Jean d'Arcangues, qui fut le premier adjoint de Jean-Michel Colo, et la petite-fille de Pierre d'Arcangues, qui fut maire durant 40 ans et le premier "bâtisseur" du village.

Réagir

Rédigé par jeanfrisousteroverblog

Repost 0
Commenter cet article